Séminaire Transnational

Slovaquie 2018

“Expertise citoyenne et publique pour restaurer les cycles de l’eau et le climat”.

Dans le cadre du programme ERASMUS + allant jusqu’en 2020, des membres de la Coordination régionale EBC AURA ont participé à un  séminaire transnational en Slovaquie organisé du 2 au 4 mai dernier par l’association Ludia a Voda. Cela a été l’occasion de renforcer nos partenariats à l’étranger et d’amorcer les projets internationaux pour l’année à veniravec notamment l’accueil d’un représentant de nos homologues Anglais pour un stage de mutualisation des connaissances au sein de notre structure.
Ces 3 jours de séminaire ont également permis d’échanger avec des hydrologues Slovaques et de découvrir des actions mises en place sur le territoire pour la restauration du grand cycle de l’eau à l’échelle locale avec leurs impacts positifs sur le changement climatique, ainsi que sur les risques d’inondations. 
Nous avons également fait un point sur l’écriture du Manuel « Eau, Climat et Biodiversité » dont la deuxième partie sera co-construit par EBC AURA au travers de nos expériences et des connaissances obtenues au fils de nos actions.
Ce manuel sera un outil de mutualisation des connaissances et de lobbys citoyens pour l’Eau Bien Commun auprès des candidats aux élections  municipales de 2020. L’université d’été organisée fin juin en Angleterre nous permettra d’amorcer l’écriture de la deuxième la partie et nous espérons vous y retrouver nombreux pour participer à sa rédaction !
Qui peut bénéficier de ce projet Erasmus “Expertise citoyenne et publique pour restaurer les cycles de l’eau et le climat” ?
Les Collectifs locaux de l’eau, les défenseurs du droit à l’eau et à la biodiversité, des particuliersdes étudiants, des scientifiques, des élus et des collectivités…
Les principaux objectifs du programme 
  • Répandre le savoir/sensibiliser à la problématique de l’eau, du climat et de la biodiversité en confrontant les connaissances françaises, slovaques et britaniques..
  • Former citoyens et élus par bassins de vie et communautés de l’eau.
  • Aider à mettre en place des actions concrètes de préservaiton de la ressource et du droit à l’eau, localement, réigonalement et en Europe..
  • Impliquer les citoyens dans la gestion publiques de l’eau et de la biodiversité à l’échelle de leurs bassins de vie.
Les thèmes abordés : 
  • – La problématique écologique et sociale « Eau, climat et biodiversité« .
    – Comment sensibiliser et mobiliser les citoyens (participation citoyenne et publique).
    – La mise en place d’outils de formation (fiches techniques de « bonnes pratiques »).
1. Présentation des partenaires du programme
 
The Flowpartnership (UK). Cette organisation britanique et indienne soutient  l’appropriation citoyenne de l’eau en Grande Bretagne en promouvant les « Water community » (initiatives locales de gestion collective de l’eau).  Ils réalisent un véritable travail de mutualisation des connaissances, notamment en réalisant des fiches techniques et des guides de « bonnes pratique ».
  • Ludia a Voda (SK).  L’objectif principal de cette organisation est la gestion des eaux de pluie contre les inondations, pour la préservation des milieux, et pour agir favorablement sur le climat. Pour cela, ils aident à la mise en place d’ouvrages permettant de conduire, contenir et infiltrer les eaux de pluie et de ruissellement.
Le livre, « Water for the Recovery of the Climate – A New Water Paradigm » : http://www.waterparadigm.org/download/Water_for_the_Recovery_of_the_Climate_A_New_Water_Paradigm.pdf 
La vidéo, « The New Water Paradigm », October 17th 2015 : https://youtu.be/jCEB9VAcssg
  • La Coordination Eau Ile-de-France (FR). Elle promeut la gestion publique de l’eau par des actions et des outils (presse et réseaux sociaux) de sensibilisation et mobilisation  auprès des citoyens et des élus. Parallèlement, ils abordent également la question « Eau et Climat ».
  • La coordination Eau bien commun Auvergne-Rhône-Alpes (FR). L’objectif de notre coordination et de ses collectifs locaux est la réappropriation citoyenne d’une gestion publique de l’eau et de la biodiversité au niveau du bassin de vie. EBC AURA mutualise l’intervention d’une quarantaine d’associations, d’organisations environnementales, de politiques en faveur de l’écologie, et de structures scientifiques. Citoyens, experts, scientifiques et bénévoles mettent donc à disposition leur savoir et leur technique pour aider à la mise en place de projets participatifs de préservation de la ressource et de l’écosystème au sein des bassins de vie
2. Explication des bases des cycles de l’eau, des problématiques climatiques et définition du nouveau paradigme de l’eau porté par Michal Kravcik. 
 Impact on wather-Climate
 Impact of deforestation agriculture and urbanisation
3. Illustration de différentes méthodes de récolte des eaux de pluie en fonction du milieu par Michal Gazovice. (mettre des images)
Exemple de retenue d_eau en cas de forte pluie
public parking
4. Définition du « Jardin de pluie » et présentation des différentes étapes de sa construction en fonction de la situation. (mettre des images)
bioclimatic garden
Water cycle of family house
5. Présentation d’un outil de campagne globale pour le climat : le mouvement « Rain for Climate » par Vlado Zaujec. (https://www.rainforclimate.com/)
 
6.Visites de structures de gestion des eaux de pluie contre les problèmes d’inondation. Problématique générale : les inondations. 
A Dubrava, petit village de montagne, la commune a pu financé un plan de gestion de l’eau grâce à des fonds nationaux qui ont été supprimé lors du changement de gouvernement. Une des structure prend la forme suivante : des canaux parsemés de petits « barrages » de ralentissement et de rétention des eaux de ruissellement débouchent dans un bassin de rétention qui fait également office de marre à poissons.

Bassin de rétention / Etang à poisson (Dubrava).

En arrière plan, le bassin de rétention; à l’avant, une petite retenue d’eau.

Petit barrage en rondins de bois sur l’amont du bassin de rétention.

Village de Dubrava

A Granc Petrovce, un village dans les plaines à 10 km de Dubrava, les inondations fréquentes se sont accrues lors de la construction d’une autoroute. C’est pourquoi, la commune a mis en place des « bassins de compensation » afin de retenir l’eau de ruissellement. Dans le même ville, il à été mis en place dans les montagnes environnantes des « barrages » de ralentissement des eaux de ruissellement qui sont suivi de canaux en escalier qui  progresse jusqu’en plaine en formant de petits étangs où cohabite faune et flore aquatiques.

Canal d’eau de pluie (Granc Petrovce).

Enfin, à Kosice, en zone urbaine, il a été mis en place des bassins de rétention en cascade avec trop plein.

Le trop plein du système de rétention d’eau de pluie (Kosice).

La sortie d’eau pour le trop plein du système (Kosice).

Michal se tenant sans un bassin de rétention (Kosice).

Légendes des photos et crédit photos : Jérômine Derigny
    1 : Bassin de rétention / Etang à poisson (Dubrava). 
    2: En arrière plan, le bassin de rétention; à l’avant, une petite retenue d’eau.
    3: Trop plein de l’étang.
    4: Petit barrage en rondins de bois sur l’amont du bassin de rétention.
    5: Village de Dubrava.
    6: Trop plein d’un bassin de rétention (Granc Petrovce).
    7: Bassins de rétention en cascade (Granc Petrovce)..
    8 : Canal d’eau de pluie (Granc Petrovce).
    9 : L’équipe de Erasmus +, près d’un bassin de rétention (Granc Petrovce).
    10: Canaux en escalier (Granc Petrovce).
    11: A gauche, bassins de rétention  (Granc Petrovce).
    12: Petits barrages en bois fans les montagnes (Granc Petrovce).
    13: Une partie de l’équipe (Granc Petrovce).
    14: Bassin de rétention (Granc Petrovce).
    15: Michal se tenant sans un bassin de rétention (Kosice).
    16: Le système de bassins de rétention en cascade (Kosice)
    17:Le trop plein du système de rétention d’eau de pluie (Kosice).
    18: La sortie d’eau pour le trop plein du système (Kosice).