Le Plongeoir, citoyens ordinaires et engagés

Nous sommes un groupe de citoyens ordinaires ayant comme ambition de traiter la question de l’eau sous un angle nouveau, un angle artistique mais aussi concret avec la mise en place d’actions portant sur le thème de l’eau.

Au delà du simple besoin vital qu’elle représente, nous sommes sensible à la question essentielle de l’eau et aux nombreux parallèles qu’elles interrogent : la gestion équitable d’un bien commun, sa distribution comme service public, la transparence, la pureté, l’unité, la paix ..

« Autre souhait : lancer des initiatives pour et par les citoyens sortant ainsi de toute étiquette politique ou associative. Nous voulons ainsi porter le message que nous citoyens, devons nous réapproprier la question de l’eau en général (ce que ça implique, ses symboles, … ) mais aussi de sa gestion concrète après s’être éveillés à toutes ses dimensions. Nous souhaitons porter le message que chacun est responsable peu importe d’où il vient et ce qu’il fait dans la vie et que laisser parler son cœur dans des actions comme celles-là est un bon moyen de faire tom¬ber les murs entre nous en ayant un impact positif sur le changement de société que nous souhaitons voir apparaître, en cessant d’attendre que quelque chose se passe …»

Nos actions !

Mobilisation citoyenne et artistique pour la journée mondiale de l’EAU le 22 Mars dernier !

Nos témoignages !

Philippe :

« je n’ai pas pu participer à cette initiative citoyenne, organisée pour la journée mondiale de l’eau, pour nous rappeler que l’eau est un bien commun que nous devons respecter. J’ai quand même pu participer à la préparation de cette initiative. J’ai 50 ans ; je suis restaurateur et depuis 5 ans, je m’intéresse et je m’investit pour les questions environnementales et climatiques. C’est dans ce cadre que je me suis intéressé à la problématique de l’eau. La problématique de l’eau dépasse, de loin , la simple question de sa distribution et de son assainissement ; même si nous l’avons bien compris au travers de l’émission CASH INVESTIGATION «immersion en eau profonde» que les citoyens ont le devoir de s’approprier de nouveau la gestion de ce bien commun et donc d’être à partir de maintenant beaucoup plus vigilant sur ce qui se passe. Cependant au travers du film de Valérie Valette «Les fleurs du futur» j’ai pris conscience que la gestion de l’eau commence bien avant d’arriver dans les tuyaux ; et ce qui est extraordinaire c’est qu’il existe des solutions grâce à une meilleur compréhension des cycles de l’eau pour ralentir le phénomène du réchauffement climatique alors qu’aujourd’hui notre société l’accélère. Comment pouvons-nous oublier ô combien la nature est merveilleuse ? Et j’ai découvert au travers du festival de l’eau organisé par le collectif eaubiencommun, qu’il faisait un travail d’éducation populaire, de mobilisation, et d’organisation impressionnant. Il y a encore de l’espoir, «ensemble, nous sommes une force immense».

Maëlenn :

« L’eau du robinet… quand j’actionne ce loquet, l’eau apparaît ! Magique ? Mais d’où viens t-elle ? Pourquoi parfois elle crépite, bulle, devient blanche ? PH, calcaire, pesticides, plomb dans les tuyaux… Station d’épuration, distribution privée ou public, et le prix? Coupures d’eau illégales? Autant de questions qui m’interpellent, simple citoyenne qui un jour à décider de chercher à comprendre ! L’eau et sa gestion ? Son cheminement jusqu’à nos tuyaux… Non ce n’est pas magique, c’est technique ! J’ai participé à cette action pour rencontrer des gens, partager mes questionnements sur ce bien commun qu’est l’eau et surtout pour comprendre. Participer à cette action, m’a permit de prendre conscience de l’importance de l’eau et des enjeux qui l’entourent. Le côté artistique m’a touché, transmettre un message simple et clair d’une façon créative et positive… «Ton corps c’est de l’eau ! Notre planète c’est de l’eau ! L’eau c’est la vie !» J’ai passé un moment agréable à faire ces photos, la question que je me pose maintenant c’est : que puis-je faire pour l’eau, pour tous ceux qui la boive, demain, lorsque je devrais reprendre ma vie «ordinaire» ? Pour moi l’essentiel c’est de comprendre pour ne plus boire sans savoir.»

Bérénice :

«J’ai découvert via une soirée Eau Bien Commun ce qui se jouait derrière les robinets de nos maisons et j’ai été effarée de voir qu’il y a un réel marchandage de l’eau. L’eau qui est pourtant une ressource naturelle, est utilisée pour faire du profit. J’ai donc décidé de faire ma part pour défendre le droit à l’eau et de faire passer le message sur le fait que l’eau est vital et ne doit pas être considéré comme une marchandise. L’action que nous avons fait le 22 mars dernier était à la fois très sympathique mais également pleine de sens. Nous n’avons pas besoin d’utiliser la force pour faire passer des messages. Nous avons même montré que message engagé et art pouvaient s’allier. Je continuerais avec beaucoup d’espoir à diffuser ces messages. Chaque petit colibri apportant sa goutte est nécessaire aujourd’hui, alors continuons ensemble.»

Lisa :

« Un besoin de prendre conscience des enjeux, des marchés financiers qui sont autour de l’eau, de notre or bleu. J’ai rejoins le bateau en participant a cette action lumen, en me disant que j’ai ma goutte a donner, une petite goutte plus une petite gouttes donne une conscience collective ! J’ai espoirs de continuer à agir, par des actions simple et humaine.»

Pierre :

« Pour moi l’eau est un élément sacré qui nous relie tous, ainsi prenant conscience de l’importance de la question de l’eau depuis deux ans déjà j’ai eu l’opportunité de rencontrer des personnes d’eau bien commun qui m’ont apportées un certain angle de vue sur cette question, cependant j’agis avec un angle différent du collectif car j’ai plus d’affinité avec l’aspect artistique symbolique et spirituel de l’eau (photos, mandalas, bols tibétains, cérémonies, prières) avec la volonté de permettre une large prise de conscience car conscient des enjeux qu’une prise de conscience sur l’eau représente (le message de l’eau pour moi est un message de paix, d’unité et d’harmonie avec et pour le vivant). Mes armes, l’art (photo, dessin, street art, …), l’action directe, la non violence, l’unité.»

juin 13, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *