La plate forme d’expertise numérique

Un outil pour co-construire depuis les territoires

Ce nouvel outil de communication numérique s’inscrit dans la démarche engagée avec les collectifs EBC AuRA vers la reprise en main citoyenne, publique et participative, de la gestion du cycle intégré de l’eau et de la biodiversité par bassin de vie.

En développant notre site web, il doit donner de la visibilité aux actions des collectifs locaux, de leurs partenaires et des pôles thématiques régionaux. Il renforcera le partage d’expériences en stimulant les interactions constructives entre les territoires et les différents acteurs de l’eau et de la biodiversité.

Une plateforme d’expertise numérique, c’est quoi au juste ?

C’est un document multimédia constitué de multiples éléments : de courtes vidéos, des web docus, des archives, des bases de données, des forums, des expositions, des outils de communication et de formation, etc. Leur mise en scène, par l’équipe de communication d’EBC,  doit permettre de trouver réponses aux questions de chacun à travers des parcours numériques libres et pour une libre prise en main par un élu, un citoyen, un technicien, un défenseur de l’environnement, de l’eau ou des droits humains, une collectivité, un gestionnaire, etc.

Comment ça se construit ?

La production de la plateforme est collaborative : chacun.e, individuellement ou collectivement, peut être associé.e  à sa conception. Au sein d’un territoire ou d’une thématique choisie, chacun.e peut recueillir des témoignages, filmer des événements marquants, écrire, apporter des données techniques,  etc. Ces éléments sont ensuite édités et réorganisés pour permettre sur le web une consultation libre et un parcours personnalisé. C’est un outil évolutif et extensible, qui s’enrichit par l’apport successif de nouvelles expériences, de nouveaux sujets, d’interrogations et de nouvelles  solutions à toutes les échelles

Et en quoi cet outil va t’il contribuer à renforcer nos pratiques et notre pouvoir d’action ?

La plateforme constituera un patrimoine commun de luttes, de connaissances et de pratiques.  Son processus de construction pousse à croiser et approfondir les pratiques respectives de chacun.e, des citoyen.ne.s, des collectivités ou d’organisations de la société civile. Elle organise l’objectif premier de la coordination : fédérer les territoires et les acteurs de la transition écologique à partir de leurs propres cultures,  accompagner les acteurs et actrices de la réappropriation publique et citoyenne du cycle intégré de l’eau et de la biodiversité par bassin de vie.

Elif K.

février 7, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *